Rapport parlementaire, le maire de Saint-Ouen est le seul à se taire!

Un rapport parlementaire de mai 2018 faisait état d’une "République en échec" sur le département de la Seine Saint Denis. Les politiques de droit commun n’y sont plus respectées et les habitants de ce départements sont confrontés à une véritable rupture d’égalité.

Ainsi les moyens insuffisants investis par la puissance publique font que les populations de ce territoire sont confrontées à un manque constant d’enseignants, de magistrats, de policiers de façon bien plus importante que sur le reste du territoire national.

Pour exemple, l’établissement scolaire le moins doté de Paris, reste toujours mieux doté, que le plus doté des établissements de la Seine-Saint-Denis. Et les forces de l’ordre de seine saint denis compte 10% d'officiers de police judiciaire, d’ enquêteurs, alors qu’ils sont presque 17% à Paris.

Face à cette situation de nombreux maires de notre département se sont mobilisés pour dénoncer cette situation.

Le maire de Saint-Ouen, William Delannoy avait fait le choix d’être absent de ces mobilisations.

Une fois encore, quand des suites sont données à ce rapport avec la mise en place de groupes de travail permettant d'élaborer des propositions, le maire reste muet comme si la population de Saint-Ouen n'était pas concernée par les problématiques de l'éducation, de la police, de la justice, de la santé et des services publics.

Alors si monsieur le maire, William Delannoy, est trop occupé pour faire entendre les exigences de la population en matière de justice, de droits à la sécurité ou encore d'éducation, nous tenons à faire part de notre disponibilité pour participer à ces 5 groupes de travail pour améliorer les conditions de vie des audoniens

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Commenter cet article