Les interventions de François Giunta lors du conseil municipal du 18 juin 2018

A propos du Procès verbal
Monsieur Le Maire,

L’incident que vous avez créé,  au dernier conseil municipal en me coupant le micro puis celui de Jacqueline Rouillon, censurant de fait toute opinion qui ne vous convient pas, ne peut être relaté sur le procès verbal par cette simple mention départ de : … en citant nos noms sans motif et sans explication d’aucune sorte.

Je demande donc que le procès verbal soit corrigé, qu’il relate l’incident d’autant que vous ne vous êtes pas contenté de nous censurer mais vous vous êtes livré ensuite à des agissements indignes de votre fonction, que vous avez vous même, qualifié de garçon de quartier pour sans doute vous disculper. Vous devriez Monsieur le Maire non seulement corriger le procès verbal, mais renoncer à la censure, vous rappeler que lorsqu’on s’adresse au premier magistrat de la ville on a pas envie d’avoir une réponse de garçon de quartier. Enfin, vous seriez bien inspiré, Monsieur Le Maire de présenter des excuses, si ce n’est à moi ou à mon épouse que vous avez pris à partie avec une violence inouïe, au moins aux femmes, qui je vous le rappelle ne braillent pas mais protestent.


Sur le PLUI de Plaine Commune
Vous évoquez, l’arrivée de l’hôpital à Saint Ouen. Aujourd’hui, il semble qu’il s’implanterait sur les terrains de PSA, or le PLUI de Plaine Commune ne permet sur ce terrain que de l’activité de production. Pouvez vous nous éclairez sur ce point.

Sur la convention avec la clinique du Landy
On peut ou pourrait en fonction de ce que vous allez nous répondre, se féliciter de cette convention qui selon ce qui nous est présenté, devrait permettre aux Audoniens d’avoir un accès prioritaire au plateau d’imagerie médicale de la clinique du Landy au tarif conventionnel de secteur 1 sans application de dépassement d’honoraire. Que du bon !

Mais comme le diable se cache toujours dans les détails, je me demande pourquoi il est précisé que le plateau d’imagerie médicale comprend, je cite : une salle télécommandée à capteur plan pour radiologie conventionnelle, un appareil mobile pour les radiographies en bloc, un appareil de mammographie numérique, un mammotome, deux échographes, un scanner, une IRM, alors qu’il s’agit simplement d’actualiser une délibération de 2016 en y ajoutant une IRM arrivée depuis peu à la clinique du Landy. Au fond l’important c’est l’IRM.
Or, l’insistance avec laquelle vous revenez en détail sur le plateau radiologique au complet, m’inquiète et je me demande s’il n’y aurait pas derrière tout cela une volonté de faire glisser vers le privé les activités d’imageries médicales du CMS. Autrement dit de condamner l’activité de radiologie du centre de santé. Si vous m’assurez qu’il n’en est nullement question on se félicitera de la convention proposée et nous la voterons, mais sans un engagement ferme de votre part le doute subsistera et nous ne voterons pas cette délibération. D’autant que le besoin de créer des accès prioritaires est synonyme de voix  embouteillée, de délais d’attente importants et d’offre insuffisante. Ceci pose la question du grand hôpital nord pensé et bâti sur une dangereuse et préoccupante fermeture de lits. Et vu les problèmes qu’il rencontre, j’aimerai savoir où nous en sommes. Pour le dire plus directement, ou l’hôpital arrive à Saint Ouen, ce qui serait une très mauvaise nouvelle et une convention avec l’hôpital public devrait être signée ou il n’arrive pas et la convention avec la clinique du Landy doit garantir qu’elle ne se fera pas au détriment de l’activité radiologie du CMS.

Sur les tarifs des sorties séniors.

Je note que l’augmentation des tarifs ne touche que les personnes qui peuvent se payer les sorties dites ‘‘sorties libres’’ où seul le transport est pris en compte. C’est à dire une augmentation qui cible uniquement les moins fortunés, pour l’essentiel des personnes ne pouvant pas, faute de moyens, accéder aux prestations plus complètes et plus onéreuses. Or vous augmentez ces sorties libres de 50% ce qui ne permettra plus à un certain nombre d’entre eux de bénéficier de cette simple sortie. La solidarité envers les séniors les plus défavorisés mérite mieux que ça. Nous vous demandons le retrait de cette délibération  pour annuler l’augmentation.

Délibération N° 50
Considérant que l’acquisition des 84 logements de l’OPH par la SEMISO est illégale, nous refusons de prendre part à un vote qui ne pourra être que dénoncé devant les tribunaux.

Délibération N° 53

Pouvez vous nous assurer, qu’après les travaux de l’opération immobilière qui va rogner la bourse du travail, vous restituerez ou reconstruirez une bourse conforme aux besoins des salariés, de l’activité syndicale nécessaire à leur défense. Je rappelle qu’il y a maintenant à Saint Ouen 37 000 salariés.

Par ailleurs vous vous étiez engagé à verser la subvention de fonctionnement de la bourse du travail. Pouvez vous nous dire quand cela sera fait ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Commenter cet article