Comité anru Saint-Ouen, une réunion publique pour proposer un projet alternatif.

Au soir du 2 mai, ce sont entre 80 et 90 habitants, essentiellement des quartiers du Vieux, de Cordon, Lamotte, Taupin et Monnet mais au delà qui ont répondu à l'invitation du comité Anru Saint-Ouen pour réfléchir collectivement à des propositions alternatives à mettre en débat dans le cadre des concertations organisées par l'équipe projet travaillant sur le renouvellement Urbain sur notre ville.

Denis Vemclefs animait le débat pour le comité. Après un exposé liminaire sur les enjeux du renouvellement urbain et avoir présenté des propositions concrètes remontées des quartiers concernés, la salle faisait part de ses craintes, ses interrogations, ses questions.

La construction d'alternatives par les habitants eux mêmes demande de la pédagogie, de l'écoute et du temps. Aussi cette première soirée à l'initiative du comité en appelle d'autres. Les participants ont convenu de se retrouver autour de trois ateliers:

Logement/ Commerces et services/ Espaces publics et cadre de vie.

Voici le document de présentation qui a servi d'introduction aux débats:

Pour un projet de renouvellement urbain porté par les habitants.

Nous partageons les 8 engagements du référentiel d'aménagement soutenable de Plaine Commune:
Aménager une ville solidaire, attractive et apaisée,
Aménager une ville respectueuse de la santé et du bien être,
Aménager une ville engagée face aux défis énergétiques et climatiques,
Aménager une ville qui fait plus de place à la nature,
Aménager une ville économe dans l'utilisation des ressources,
Aménager une ville de la proximité, accessible et favorisant l'éco-mobilité,
Aménager une ville avec celles et ceux qui la vivent,
Aménager une ville artistique, culturelle et créative.

Nous partageons les objectifs du contrat de ville de Plaine Commune:

Education:
Réduire les écarts constatés sur la réussite scolaire et le décrochage par un plan ambitieux de formation des enseignants et une loi de programmation pluriannuelle de l'éducation nationale impliquant les enseignants et les parents d'élèves.

Emploi, insertion et développement économique:
Réduire les écarts du taux de chômage en réindustrialisant le bassin d'emploi et en favorisant l'embauche des jeunes sans qualification sur des métiers à forts besoins (maintenance des ascenseurs, logistique...)

Habitat et cadre de vie:
Améliorer le cadre de vie des habitants et le vivre ensemble en diversifiant les fonctions, les typologies de logements et les publics des quartiers prioritaires en supprimant le surloyer par exemple.

Santé:
Améliorer le niveau de santé de la population en mettant en oeuvre une politique audacieuse d'implantation de médecins dans les quartiers populaires avec aide et incitation à l'installation.

Tranquillité publique, sécurité et prévention de la délinquance:
Lutter contre les phénomènes qui favorisent la délinquance en mettant en place des dispositifs contre le décrochage scolaire, le développement des structures de prévention spécialisée et le retour à la police de proximité.

Animation  sociale et vie culturelle des quartiers:
Développer la citoyenneté et consolider les liens entre les habitants, les générations et les territoires en renforçant l'aide aux associations, en développant le travail des maisons de quartier et des travailleurs sociaux.

Nous partageons l'objectif d'une inscription dans la trame verte et bleue: enjeu de rétablissement des continuités qui longent le fleuve avec la renaturalisation des berges et le renforcement des relais de biodiversité.

 Nos propositions pour un projet alternatif.

Pour la liaison entre les quartiers:
Requalifier la RD en mettant en place une voie de circulation de bus en site propre entre la rue Claude Monet et le pont de Saint-Ouen. Une voie à double sens pour les véhicules permettant la circulation automobile sur l'autre partie. Créer une piste cyclable reliant l'avenue Michelet et le Pont de Saint-Ouen sur lequel un franchissement piéton et vélo devra être mis en place par une passerelle en résine enjambant le fleuve. Créer un cheminement piéton arboré côté parc.
Pour le quartier du Vieux Saint-Ouen:

Implanter le nouveau conservatoire en lieu et place de la station total au Vieux Saint-Ouen avec un bâtiment en R+2 maximum et un toit végétalisé.

Créer un prolongement du grand parc des docks côté 41 Dhalenne, entre le nouveau conservatoire et la barre du 41, puis par l'implantation de jardins partagés au coeur de l'ilôt soubise et d'une ferme pédagogique ou une activité d'agriculture urbaine .

Restructurer le soubassement du 41 Dhalenne pour y implanter des ateliers d'artistes, des artisans d'art.

Restructurer les entrées des parkings souterrains afin qu'ils soient utilisés au maximum, jusqu'au troisième sous-sol, afin de réduire la place du stationnement en surface dans le quartier.

Restructurer les immeubles du Moutier et du 41 Dhalenne en implantant des balcons terrasses jardins sur la façade côté Seine pour la barre Moutier et sur la façade côté parc pour le 41.

Restructurer les commerces le long de la rue Saint-Denis.

Requalifier les espaces de jeux pour enfants.

Remettre en valeur et en évidence le bureau de poste.

Réorganiser la place d'armes en lieu de convivialité autour d'un espace vert repensé.

Construire un nouveau marché couvert en lieu et place de l'actuel, aménager un parking souterrain. Le marché serait construit en rez de chaussée et le centre commercial, en R+1, afin de proposer un pôle commercial structurant et amenant des consommateurs issus d'autres quartiers.

Conserver la place du marché comme lieu de rencontre, de convivialité, de festivités (cinéma de plein air, fête de la musique, fête des voisins...)

Pour le quartier Cordon La Motte Taupin Monet Bauer:
Penser la restructuration à l'échelle de la place Jean Jaurès en modifiant en profondeur la destination de cette place en la végétalisant, en y implantant des jeux pour enfants, un carrousel.

Restructurer la patinoire en la réhabilitant et facilitant ses accès.Supprimer le franprix sous la patinoire et implanter des aires de sports urbains. Piste de rollers Skate parc. Terrain de basket. Sports urbains en libre accès.

Implanter le Franprix en ouverture du quartier cordon sur la rue Bauer.

Restructurer de fond en comble l'immeuble de l'Allée La Motte en requalifiant et diversifiant les typologies d'appartements.

Requalifier et dynamiser les commerces de proximité de la rue Claude Monet.

Penser une circulation piétonne sécurisée entre le coeur d'ilôt vers Bauer et la place Jean Jaurès;

Démolir le 6/7 allée Taupin pour élargir l'espace public.

Requalifier les allées Taupin et La Motte en jardin paysager en y implantant des aires de jeux pour enfants, des jardins partagés.

Construire de nouveaux immeubles de petite hauteur (R+3/4 maximum) en prolongement du quartier Taupin Cordon vers Bauer, garder un pourcentage de logements sociaux pour permettre aux locataires d'accéder à des logements neufs pour ceux qui le souhaitent.Implanter au  rez de chaussée d'un des nouveaux immeubles, la bourse du travail . Située en coeur de ville, à proximité de la sortie des métros 13 et 14 la bourse du travail serait ainsi rendue accessible facilement pour l'ensemble des salarié-e-s de la ville.

Créer en pieds d'immeuble des ateliers d'artistes, des locaux pour les associations, relocaliser l'annexe de la maison de quartier et dynamiser son fonctionnement.

Maintenir une crèche publique départementale au coeur de la cité.

Créer un parking souterrain sécurisé pour le stationnement des véhicules des locataires et reconstituer un terrain de proximité en surface.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Commenter cet article